Aller au contenu principal
Actions

# Projet uTOP

action

Qu’est-ce que le projet uTOP ?

uTOP est un des projets lauréats des « initiatives d’excellence en formations innovantes » (IDEFI) du programme d’investissements d’avenir. C'est un démonstrateur d'université ouverte de technologie pour la formation à distance des ingénieurs et techniciens supérieurs opéré par des établissements d'enseignement supérieur.

Pour clarifier ce positionnement novateur et souligner tout son intérêt auprès des différents publics ciblés, voici une vidéo de présentation d’une petite minute qui résume parfaitement son action : 

Un projet pluripartenaire unique en France !

Cette initiative portée par les grands acteurs de l'enseignement supérieur en sciences de l'ingénieur et technologies est une première française ! Elle s'inscrit dans le prolongement des Campus Numériques et des Universités Numériques Thématiques - UNT. Elle vise à construire une offre de formations tout au long de la vie sur un modèle, adapté au contexte français, d'université ouverte (open university) s'adressant au marché national et international, en priorité la francophonie.

uTOP est un projet pluripartenaire qui fédère autour d'une Université Numérique Thématique, la Fondation UNIT, et de son réseau de 60 membres, des acteurs de la formation continue et à distance (CNAM, IUT en Ligne), des Universités et Ecoles d'ingénieurs (Institut Télécom, Télécom Lille, Ecoles des Mines, ENPC, ENTE, ENSG, Universités de Valenciennes, de Lorraine…), des acteurs de la recherche (INRIA, GDR Robotique), des entreprises (Orange, Aldebaran, Géoconcept).

A l’origine, 3 sous-projets de formations pilotes

Le projet IDEFI uTOP est un démonstrateur sur 5 ans, qui valide le concept d'université ouverte pluripartenaire autour de trois sous-projets de formations à distance pilotes associant des acteurs économiques et territoriaux.

1. Les formations valorisant les résultats de la recherche dans des domaines comme l’informatique et la robotique.

Etablies par Fuscia (fruit de la collaboration entre l’Inria et les Université Numériques) et en coordination avec la Fondation UNIT, ces formations reposent sur la volonté de former les élèves ingénieurs et les ingénieurs en entreprise aux nouvelles méthodes et outils innovants, afin d’en accélérer leur utilisation. Cette approche visant à donner aux industriels français une certaine avance technologique. A terme, ce démonstrateur de valorisation de la recherche, par le biais de la formation, doit servir à faire naître d’autres projets, issus d’autres organismes de recherche et ainsi contribuer d’un côté à l’attractivité des établissements d’enseignement supérieur et de l’autre, à la compétitivité des entreprises.

2. Les formations dans le cadre de la revitalisation économique d'un territoire

  • Le projet « Revitalisation territoriale – DAEU à distance » pour lequel uTOP a inscrit, dans un partenariat avec l’Université de Lorraine, un groupe pilote de stagiaires (demandeurs d’emploi, allocataires RSA, handicapés) sur une année, afin de leur livrer une formation individualisée (sur ordinateur ou tablette), à leur rythme, tutorée par des professeurs d’Université, suivie par une équipe pédagogique de proximité. Cette démarche d’offrir à des jeunes et adultes, ayant subi un échec scolaire, la possibilité d’une entrée dérogatoire en licence ou IUT via le Diplôme d’Aptitude aux Etudes Universitaires (DAEU) s’est accompagnée des conventionnements avec les organismes sociaux concernés en Isère (Missions locales, Collectivités locales et CAF pour les allocataires RSA...) impliqués dans la mission formation « compétences clefs » ou « actions de formation individualisées ». L’objectif était de démontrer que le numérique, associé à un encadrement de proximité, peut être un vecteur de retour en formation puis à l’emploi de publics « empêchés » (territoires isolés, niveau de formation faible, handicap, etc.). Sur 8 candidats qui ont passé l’examen, 7 ont été admis dont 6 avec mention. Cette action pilote a donné naissance à une généralisation nationale, le projet SONATE, classé neuvième dans l’appel à projet IDEFI-N.
  • Le CEEBIOS (Centre européen d'excellence pour le biomimestisme de Senlis) a été créé en 2012 grâce à la municipalité de la Ville de Senlis avec la volonté de Madame le Maire, Pascale Loiseleur. Il s'agit d'un PER, il fait parti d'un des dossiers de réhabilitation réussi parmi les plus de quarante sites cédés par l'armée. Le statut est celui d'une association loi de 1901. Son ambition est d'attirer des entreprises PME PMI qui intègrent la bio inspiration dans leurs processus de fabrication et la promotion de leurs produits. A démarche technologique, sociétale et économiques innovantes, formation innovante. Tous les grands groupes industriels tels EIFFAGE, RENAULT, LVMH, OREAL sont partenaires. Le CEEBIOS s'est engagé auprès des entreprises sur le volet « formations innovantes dans le domaine du biomimétisme » confiant l'ingénierie de formation à la Fondation UNIT, dans le cadre du projet UTOP. Il s'agit dans un premier temps de former les managers techniques, mais aussi les responsables markéting et les responsables de recherches appliquées au biomimétisme.

3. La diffusion de formations à distance en Géomatique au niveau national et international.

L’École Nationale des Sciences Géographiques (ENSG) a proposé dans le cadre d’uTOP de monter créer un réseau de partenaires éducatifs efficace et efficient pour monter des formations numériques à distance en géomatique. L'idée de base du sous projet géomatique est de jouer le jeu de la complémentarité solidaire, plutôt que celui de la concurrence destructrice entre écoles et universités.

Une quinzaine de conventions de montage de formations ont étés signées avec de nombreux partenaires Insa de Rouen et de Strasbourg, EIV de Paris, ESTP, Universités du Mans, de Saint-Etienne, de Bordeaux, de Toulouse, AgroSup Dijon, Ensta Bretagne à Brest, Agrocampus à Rennes et, bien sûr, l'ENSG. Des partenaires étrangers ont aussi été bénéficiaires de conventions comme l'Université Autonome de Saint Domingue en République Dominicaine ou l'Université de Sousse en Tunisie.

Tous ces partenaires ont  renforcé, amplifié ou démarré leur compétences dans le domaine de la production des ressources pédagogiques numérique, du tutorat sur plate forme et de l'exécution de parcours  formation, avec des modalités variées, complémentaires et innovantes. A ce jour le bilan final du sous projet uTOP Géomatique n'est pas encore réalisable car si certaines formations -les premières- ont été montées et ont portés des fruits en matière d'étudiants formés, les derniers projets sont encore en cours de construction. Toutefois on peut d'ores et déjà affirmer que les potentialités imaginées au début d'uTOP se sont avérées réelles.  Des formations ont été notamment construites en partenariat avec l'EHTP de Casablanca ( le CSGA) et d'autres sont en cours de finalisation ( le GEME avec l'ENGEES de Strasbourg) et d'autre encore en projet comme celui qui est en train de se dessiner entrer Agrocampus Rennes et l'Université de Sousse en Tunisie. Cela confirme que l'accès au numérique dans l'enseignement  est quasi impossible de manière isolée - y compris pour les plus grosses structures d'enseignement supérieur françaises, mais que, en revanche, la collaboration ouvre toute sorte de voies en formations initiales et continues qui sont très attendues par les étudiants bénéficiaires.

Aujourd’hui, plus de 30 formations à distance

En développant de nouveaux partenariats, uTOP a pu créer des formations à distance répondant à des besoins de secteurs économiques variés comme l’aéronautique, les industries du rail et du développement durable, le biomimétisme, le bâtiment, la chirurgie, la géomatique, l’énergétique, la sécurité informatique, la formation des e-formateurs …

A peine trois ans après le lancement du projet uTOP, certaines sont même à leur deuxième, voire troisième session, ce qui témoigne du succès de ces initiatives.

uTOP propose ainsi des formations à distance qualifiantes, diplômantes ou non, modulaires et personnalisables, orientées métiers, en complément de l'offre de formation continue existante dans les établissements partenaires, répondant de manière coopérative aux sollicitations des entreprises, à l'évolution du marché de l'emploi et à des besoins avérés des salariés et étudiants.

uTop et ses ouvertures à l’international

Le projet uTOP est largement ouvert sur l'international, en priorité les pays du Sud.

Nous intervenons auprès des réseaux européens EDEN et ICDE. Nous avons un article présenté à Budapest en juin pour EDEN. Nous sommes également intervenus à "e-learning Africa" au Caire.

Le projet géomatique comprend des partenariats avec la Côte d’Ivoire, le Maroc, la République Dominicaine.

Toutes les formations ont vocation à être utilisées dans la francophonie.

Vers une pérennisation du modèle uTOP

Des actions visant à la pérennisation du projet d'université ouverte sont en cours pour développer l'offre ultérieure de formations scientifiques et techniques après études de marché, pour rechercher des partenariats complémentaires public-privé, et créer une structure pérenne au-delà du projet IDEFI.